Gynéco

Les solutions pour en finir avec les sécheresses vaginales

sécheresses vaginales

La sécheresse vaginale est un problème qui touche une femme sur six. Les plus vulnérables sont les jeunes mamans, les femmes enceintes et les femmes en âge de ménopause. Cela est dû, dans la majorité des cas, à des troubles de l’hormone. Cette maladie peut être handicapante au quotidien et dans le couple, c’est pourquoi il est important de les traiter.

Reconnaître les signes d’une sécheresse vaginale

En plus du problème hormonal, ce manque d’hydratation du vagin peut aussi être un effet d’une prise de certains médicaments surtout les antidépresseurs. Mais aussi, cela peut être à cause de l’utilisation de certains savons intimes. En effet, ces produits produisent un déséquilibre de la flore vaginale.

La sécheresse vaginale se manifeste par une irritation ou démangeaison au niveau des organes génitaux. Cela peut parfois s’accompagner de rougeurs. En plus, elle provoque une douleur ou irritation lors des rapports sexuels. Cela peut aller jusqu’à entraîner une baisse de la libido. La victime devient également vulnérable aux infections vaginales ou urinaires.

Les bons gestes pour prévenir la sécheresse vaginale

Certaines habitudes au quotidien entraînent une diminution de la lubrification du vagin. A savoir le fait de fumer. En effet, le tabac a des conséquences néfastes sur l’équilibre des sécrétions vaginales. En outre, il faut aussi éviter de porter des vêtements trop serrés. Il est vivement recommandé de porter des sous-vêtements en coton.

Par ailleurs, lors de l’hygiène intime, limiter les douches vaginales. Cela provoque un déséquilibre de la flore. En plus, il est déconseillé d’utiliser des produits parfumés et au PH pas neutre. On l’aura compris, la prise de certains médicaments sont aussi à arrêter dans la mesure du possible.

Le traitement à adopter

Pour venir à bout de cet inconfort, il est d’abord important d’en connaître la cause pour pouvoir les écarter. Il faut donc revoir ses habitudes et en changer certaines. Dans certains cas, supprimer ces causes va rééquilibrer la lubrification du vagin. On peut aussi utiliser des gels lubrifiants pour améliorer le confort lors des rapports sexuels.

Dans un couple, il est conseillé d’en parler à son partenaire pour pouvoir adopter certaines pratiques. On peut, par exemple, augmenter le temps du préliminaire pour bien détendre les muscles et favoriser la sécrétion. En outre, faire un rapport sexuel plus souvent contribue à l’amélioration de l’équilibre de la flore.

Dans le cas où la cause est hormonale, comme pour la ménopause, un traitement plus spécifique s’avère être nécessaire. Ce traitement hormonal va augmenter le niveau d’œstrogène dans le sang. Il s’agit d’introduire de l’ovule ou appliquer de la crème dans le vagin. Ce traitement est à titre de 2 fois par semaine. Cela va hydrater la muqueuse et diminuer l’irritation.

Par ailleurs, il importe de réitérer particulièrement le cas des personnes fumeurs. La fumée de la cigarette diminue l’oxygénation des organes, à savoir le vagin, car elle contracte les vaisseaux sanguins. En plus, ce manque d’irrigation entraîne, pas la suite, un déséquilibre de la sécrétion. On peut aussi constater le même déséquilibre dans la flore de la bouche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *