Pédiatrie

Traitement rapide de la varicelle chez les enfants

Traitement rapide de la varicelle

La maladie de la varicelle touche presque tous les enfants dans un moment de leur vie. Cette maladie très contagieuse se transmet par la salive ou un simple contact avec un autre enfant déjà malade. Le temps d’incubation est de 14 jours. La maladie est généralement bénigne, cependant, on doit être vigilant sur son évolution pour prévenir une éventuelle complication.

Les symptômes de la varicelle

Dans un premier temps, la varicelle peut se présenter comme un simple rhume. Notamment une petite fièvre, un écoulement nasal et une fatigue. Parfois, cela s’accompagne d’une perte d’appétit et des douleurs musculaires comme des courbatures.

C’est seulement quelques jours après que des éruptions cutanées aillent apparaître. Ce sont d’abord des boutons roses d’à peu près 2 mm de diamètre. Ensuite, elles vont se remplir de liquide transparent parfois entouré d’un cercle rouge. A cela s’accompagne une démangeaison. Ces boutons disparaissent au bout de 48 heures en laissant des cicatrices qui vont s’atténuer avec le temps.

Les bons gestes à adopter

L’enfant malade va avoir comme premier réflexe de se gratter. Il est donc important de lui en empêcher. Il est conseillé de couper ses ongles très courts pour éviter d’arracher les croûtes. Ces derniers sont importants dans le processus de cicatrisation.

En outre, des bactéries responsables de lésions de la varicelle peuvent se trouver sur les ongles. Il est donc judicieux de bien surveiller l’enfant malade et adopter une hygiène impeccable. D’ailleurs, il est recommandé de désinfecter les croûtes plusieurs fois par jour pour éviter les éventuelles infections. Pour se faire, utiliser un antiseptique.

En ce qui concerne les bains, il vaut mieux écourter le temps ou idéalement les donner tous les deux jours. En outre, on utilise de l’eau tiède et de préférence un savon liquide sans antiseptique. Par ailleurs, il faut veiller à ce que l’enfant ne transpire pas, car cela provoque plus de démangeaisons.

Ce qu’il faut surtout éviter

Il faut surtout faire attention à utiliser des solutions à application externe sans avis médical. A savoir les talcs, car ils favorisent la surinfection. Ou encore d’autres crèmes contenant des antibiotiques ou anesthésiques. Il en est de même pour l’éosine.

Lors de la sortie-de-bain, il est interdit de frotter la peau de l’enfant. Cela va créer des lésions tout comme le grattage. A la place, tapoter doucement avec une serviette douce. Rester sous la douche ou dans le bain trop longtemps est également à proscrire. Cela va retarder et arrêter le séchage des vésicules.

Par ailleurs, dans les 3 semaines qui suivent, éviter d’exposer l’enfant au soleil. La peau reste encore fragile. Si l’enfant présente une fièvre, ce qui est souvent le cas pendant les 48 heures suivant la contamination, le paracétamol est le seul médicament autorisé. A prendre toutes les 4 ou 6 heures selon l’intensité de la fièvre.

Attention surtout à ne pas donner d’autres médicaments notamment de l’aspirine ou un anti-inflammatoire. Il faut aussi respecter la dose et la fréquence du paracétamol. Ne pas hésiter à consulter le médecin en cas de forte fièvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *